top of page
Rechercher

REVE-EVOLUTION?

Quand on est Français, on passe normalement tous par l'école qui nous présente la Révolution Française comme une chose plutôt bénéfique (en vrai ça dépend du professeur.e que vous avez eu et de ses affinités politiques, conscientes et/ou inconscientes).


Comme un élément absolument fondateur de l'Histoire de France qui pose les socles de nos valeurs : "Liberté, Egalité, Fraternité".


Durant mes études d'Histoire, il était intéressant d'observer que chacun analysait de manière subjective cet évènement, c'est un évènement qui fait grand débat chez les Historiens qui n'ont pas encore fini d'analyser ses causes, ses conséquences...tant cette période est d'une densité incroyable.


- en fac catho, la Révolution était limite présentée comme le 1er totalitarisme et le 1er génocide sur le continent Européen,

- en fac de tendance de gauche (Rennes 2), la Révolution était un tentative de répartition des pouvoirs entre privilégiés et ceux qui trimaient et payaient (je schématise bien sur), une sorte de problème de classes sociales. (je schématise là encore)

- en fac "centriste" ( Nantes), la Révolution Française était surtout un incroyable emballement de l'Histoire : 5 régimes politiques au bas mot en 15 ans, des changements drastiques sociaux, économiques et politiques quasiment tous les mois pendant que la guerre faisait rage un peu sur tous les fronts (intérieur/extérieur/révoltes des esclaves qui réclamaient cette fameuse liberté et égalité...).


Et cet entêtement français pendant la Révolution : toute l'Europe s'allie contre nous? -> Ce n'est pas grave, on continue, on va tenir le coup...quitte à en mourir. Et nombreux sont ceux qui sont morts pour cette idée. Pour ce rêve de liberté et d'égalité.


Et ce rêve : "l'égale dignité de tous, sans considération d'origine, de sexe et de religion", toujours rêvé, jamais réellement atteint.

( Je vous recommande à ce propos les discours de l'académicien François Sureau, qui n'est pas Historien mais porte un regard profond sur la question en tant que juriste : https://www.youtube.com/watch?v=9fWC0RlkISI )


Ce rêve entêté que le peuple français a jadis porté comme drapeau et comme étendard.


Ce rêve qu'on nous a enseigné à l'école, mais qu'on na jamais réellement trouvé dans la réalité.


Ce rêve dont nous nous languissons sans doute tous un petit peu.


Est-ce que ce rêve est une idée? Un égrégore? Un ensemble de croyance maintenant profondément ancré en nous? Ou un rêve qui vient du plus lointain souvenir que nous avons oublié?


Sans doute un peu de tout à la fois.


Quelle est la puissance d'un rêve?

Comment peut-on étouffer ou combattre un rêve?

...

Comment faire disparaitre un rêve?

...



Je crois humblement que cette idée ne pourra jamais disparaitre réellement.


Comme ceux qui rêvent d'ordre et de sécurité continueront à rêver d'ordre et de sécurité pendant longtemps...


C'est une équation compliquée.

Rêves contre rêves.


Comment on fait pour tisser nos rêves ensemble?


----------------------------------------------------------------------------


(Un des sens originel du mot POLITIQUE (polis-politikos) : c'est vivre ensemble dans la cité, dans le territoire qui nous contient.)


Juste une réflexion que j'avais envie de partager.




-

20 vues0 commentaire

Comments


bottom of page