top of page
Rechercher

A PROPOS DE l'AME SAUVAGE DE L'EUROPE :




Le livre de Peter Levine, « Réveiller le tigre », qui fait figure de référence en terme de gestion et compréhension du traumatisme, mentionne ceci en introduction :



« Depuis des milliers d'années, les shamans et les guérisseurs en Orient, savent non seulement que l'esprit affecte le corps, comme cela est admis en médecine psychosomatique, mais que chaque organe possède sa représentation dans l'édifice de l'esprit. »



Cette petite phrase me paraît très symptomatique du vision occidentale étriquée du monde :


il n'y a pas de guérisseurs en Afrique, le mot shaman qui est proprement sibérien est sans doute élargit aux hommes et femmes médecine des Amériques, l'Océanie n'existe pas, et l'Occident n'a pas de tradition multi-millénaire pour soigner.



Ok, c'est une introduction, il faut être concis, mais quand même...



Mr Levine est une personne très sérieuse, multidiplomée, ayant plusieurs doctorats, ayant travaillé et enseignée dans les plus prestigieuses universités.



Pourtant ce biais là, qui persiste, à occulter toute une partie du monde, à occulter des tas de cultures et pratiques, à occulter des tas de manière de soigner qui pré-existe à la médecine moderne et l'invention du mot « trauma ».



Je voudrais m'appesantir sur cette idée, assez généralisée, qu'il n'y a pas de traditions spirituelles et de guérison en Europe.


Certes, le christianisme est passé par là, mais a-t-il tout éradiqué ?


Il suffit de regarder tous les symboles non religieux, ésotériques, païens, astrologiques, celtiques, alchimiques...qui peuplent les églises depuis le Moyen-Age. Est-ce la marque d'un monde 100% chrétien ? J'en doute, personnellement.


J'ai lu dernièrement beaucoup de livres historiques qui parlent de la bascule du monde qui se passe au même moment que la chasse aux « sorcières » en Europe et ses extensions dans le monde entier :


un immense doute demeure en moi après toutes ces lectures : que combattaient réellement ceux qui ont crée la figure de la « sorcière » ? De quoi s'agissait-il réellement, au délà d'une réorganisation sociale des rapports de genre au détriment des femmes, de la disparition des moyens de subsistances en dehors du capitalisme, de la mise en place de ce capitalisme et de la mécanisation du monde ?


Quelles croyances, superstitions, spiritualités et visions du monde existaient encore à ce moment là, sans doute pas franchement en phase avec le catholicisme ?


Sans doute ne le saura-t-on jamais puisque les seules sources écrites ont été écrites par les bourreaux.



Pourtant, je suis assez estomaquée, alors que nous avons le contre exemple sous nos yeux : les traditions de guérisons ont perduré en Europe.


Les guérisseurs des campagnes ont ajouté des prières à leurs travaux de magnétisme, reboutement, guérison...pour se protéger surement...


Les états de transe qui guérissent, ont réussi à perdurer deci-delà : il suffit d'aller faire un tour des les fetes de villages en Roumanie, en Italie, en Bulgarie...



Et pourtant, dans l'imaginaire collectif, c'est comme si cette tradition, qui est encore, là, est comme une sorte de fantôme, ou pas prise au sérieux. Pourtant, l'âme de l'Europe est sûrement là, au creux de ces espaces où l'on parle et explique peu.



Exemple de peuple prétendument disparu : les peuples premiers du bassin de Los Angeles ont été déclaré disparus (génocidés?). Récemment, ces personnes sont sorties petit à petit du silence et ont pu à nouveau se déclarer de tel ou tel peuple natif : tant que les politiques leur étaient défavorables, ils ont su se fondre dans le paysage et ne plus se revendiquer, se déclarer d'aucune tradition, afin de pouvoir survivre aux sévices étatiques qui leur étaient réservé (notamment le fait d'enlever les enfants à leur parents pour les mettre dans des écoles d'acculturation où ils vivaient généralement de nombreuses atrocités, mort par malnutrition, maladie, abus et viols...par exemple). En tous cas c'est ce que j'ai compris, peut être qu'eux même expliqueraient les choses différemment.



Revenons aux « Sorcières » de l'Occident : ont-elles réellement disparues ?

Ou bien se sont-elles fait oublier comme les peuples 1ers du bassin de Los Angeles?



J'ai la chance d'avoir rencontré des guérisseurs traditionnels sur plusieurs continents et aussi en France : ce qui m'a marqué, c'est un mode de pensée en opposition avec la pensée rationnelle, mécaniste, capitaliste... Et c'est assez fou de trouver des guérisseurs en France qui pensent complètement hors du moule de ce qu'on pense être l'Occident.



L'Histoire est toujours écrite pas les vainqueurs, on le sait , et les vainqueurs aiment bien faire passer les perdants pour des imbéciles, des rustres, des "sauvages"... Mais les perdants ont aussi toujours su préserver, bon an mal an, leurs trésors, de la disparition totale.









38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page